Après 1 an de pilotage de campagnes publicitaires sur des panneaux digitaux en Real-Time-Bidding à l’international, les équipes de DISPLAYCE, 1ère Demand-Side Plateform française spécialisée dans le DOOH, ont pu analyser les spécificités de ce mode d’achat sur ce média encore nouveau. A noter, la plateforme a fait partie des premiers acteurs européens à se lancer sur ce terrain, convaincue par la tendance très nette observée Outre-Atlantique. L’IAB annonçait en effet qu’en 2019, la publicité programmatique représentait 40% des 10 milliards de dollars de recettes publicitaires du DOOH aux Etats-Unis. DISPLAYCE bénéficie aujourd’hui d’une pleine année d’expérience, durant laquelle elle a réalisé des développements technologiques et stratégiques pour répondre aux besoins de réactivité, de compétitivité et d’efficacité des marques.


L’accès à un inventaire mondial ultra Premium de 95 000 écrans digitaux et à plus de 200 deals privés.


“Nous proposons aujourd’hui depuis une plateforme unique, l’accès à un inventaire exhaustif de 95 000 écrans digitaux, dont près de 70% est disponible à l’international : USA, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Suisse via nos connexions aux 2 Supply-Side-Platforms Viooh et Broadsign, et à plus de 90 réseaux d’affichage, dont les plus grands acteurs mondiaux de la communication extérieure (JCDecaux, Clear Channel, Exterion Media, Primesight, Lamar…). Cela nous permet par exemple de proposer des panneaux digitaux en temps réel avec un très fort impact, comme ceux de Time Square à New-York, ceux des gares de Londres ou de l’aéroport de San Francisco. En complément, nous avons poursuivi le déploiement de nos connexions exclusives en France à plus de 20 régies DOOH, ce qui nous permet d’avoir un inventaire exclusif au niveau national.” précise Laure Malergue, Fondatrice et CEO de DISPLAYCE

A noter, les équipes de DISPLAYCE ont vite déployé une équipe spécialisée pour “ouvrir des deals” avec chaque régie, afin de faciliter l’achat en live. En effet, pour accéder aux inventaires des différents acteurs, les annonceurs doivent normalement passer des accords avec chacune des régies concernées. Une mécanique qui peut s’avérer être un frein pour de nombreux annonceurs. En 1 an, DISPLAYCE a donc négocié et ouvert plus de 200 deals privés afin de permettre à ses clients un achat instantanée depuis son unique plateforme. Une équipe de Traffic Managers accompagne également les Traders sur l’achat de ce nouveau média.


Des outils d’optimisation en temps réel pour donner plus de flexibilité aux marques.


Outre l’accès à un inventaire premium mondial très conséquent, les clients de DISPLAYCE peuvent optimiser, en temps réel, leurs campagnes sur plusieurs pays. Les experts des trading desks ont la possibilité de modifier l’allocation budgétaire entre les environnements de diffusion sur chaque pays et ce, plusieurs fois au cours de la campagne, en fonction des reports obtenus en live. Grâce à une solution de “triggering”, l’annonceur peut acheter de l’espace uniquement pendant ses moments clés. Par exemple, un sponsor communiquera uniquement quand son équipe marquera un but, ou un service de livraison de repas à domicile affichera ses messages juste au moment où un axe routier connaît un embouteillage. Aussi, un système d’optimisation dynamique des campagnes permet à l’annonceur de  modifier une partie de ses message en live. Par exemple, un magasin peut communiquer sur la disponibilité immédiate de ses produits et leurs prix. Cette souplesse est devenue indispensable pour optimiser ses campagnes en temps réel, d’autant plus dans un contexte de forte incertitude post-confinement.


Zoom sur Air Corsica, un exemple de campagnes pilotées en RTB sur du multi-pays.


En février 2020, la compagnie aérienne Air Corsica a choisi de déployer une campagne DOOH pour accroître sa notoriété dans les principales villes au départ de la Corse : Bruxelles, Nice, Marseille, Lyon, Toulouse et Londres. Plus de 1 500 panneaux digitaux Premium ont été activés depuis la plateforme DISPLAYCE pour assurer une grande visibilité à la compagnie aérienne entre les différents centres ville et les aéroports de ces trois pays : dans les gares de Londres, les grands axes routiers de la périphérie de Bruxelles, les centres commerciaux en France… Grâce au RTB, le budget de la campagne a été optimisé en achetant les panneaux en temps réel là où le carrefour d’audience de voyageurs était le plus massif. Au total, ce sont plus de 50 millions d’impressions qui ont été réalisées ! En suivant les voyageurs tout au long de leur déplacement, l’impact de la campagne a été maximisé, avec un lien direct et immédiat sur l’augmentation du nombre de réservations de billets d’avion.
En juin, dès la réouverture des aéroports de Corse, la compagnie a décidé de déployer une nouvelle campagne DOOH en Belgique et en France et a pu profiter de l’ultra-flexibilité de la plateforme pour adapter sa communication au gré des évolutions des actualités.


Après 2 ans de R&D, la plateforme Demand-Side Plateforme experte du Branding DOOH dévoile 5 avancées technologiques pour répondre aux besoins de réactivité, de compétitivité et d’efficacité des marques qui se tournent de plus en plus vers ce média à très fort impact.


« Dans une période post-confinement où les Français cherchent à renouer du contact social, les marques ne peuvent se contenter de communiquer uniquement sur les écrans personnels», estime Laure Malergue, fondatrice et CEO de Displayce, la première DSP intégralement dédiée à l’affichage digital. « Pour donner vie à une marque, incarner des valeurs sociétales, il est indispensable de communiquer dans la rue, là où les gens interagissent directement entre eux ».


Forte de ses cinq années d’expertise dans le domaine du digital out of home (DOOH), Displayce propose en cette rentrée 2020 cinq avancées technologiques qui rendent le programmatique DOOH incontournable.


  • Des inventaires mondiaux, en RTB. « Je suis fière de proposer à mes clients des inventaires conséquents, premium et mondiaux en real-time bidding (RTB) », se réjouit Laure Malergue. Les inventaires de Displayce réunissent 90 réseaux d’affichage dont les plus grands acteurs mondiaux de la communication extérieure (JCDecaux, Clear Channel, Exterion Media, Primesight, Lamar…) soit 95 000 écrans aux Etats-Unis, Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne… et, bien entendu, en France (1/3 du total). « Nous avons ouvert plus de 200 deals privés afin de permettre un achat instantanée dans notre Private Marketplace », complète Laure Malergue.
  • Des CPM Vidéo sur le DOOH, vraiment compétitifs. « Avec un CPM Impression de 7,23 €, l’affichage digital est plus compétitif que la TV connectée (18 €) et même que la vidéo (9,54 €)», souligne la fondatrice de Displayce.
  • Des messages en live, « at scale », sans développements spécifiques. Displayce offre une solution de triggering qui permet à l’annonceur d’acheter de l’espace uniquement pendant ses moments clés. Une société de livraison de repas à domicile peut ainsi communiquer dès que le trafic routier est saturé ou un sponsor dès que son équipe marque un but… Via le Dynamic content optimization (DCO, optimisation dynamique des campagnes), l’annonceur peut aussi modifier une partie du message en live (par exemple, en retail pour communiquer sur la disponibilité des produits et leurs prix). 
  • Une suite de reporting, rendant le DOOH mesurable. Displayce permet de suivre en direct la livraison de sa campagne. Partant du constat que « toutes les impressions ne se valent pas en affichage », les 30 000 écrans digitaux référencés en France se voient attribuer une note (Displayce Quality Score) en fonction de critères (tels que la surface réelle de diffusion, la densité d’écrans à proximité ou la qualité du contexte…) vérifiés sur plus de 150 campagnes sur le terrain depuis 3 ans.
  • Une mesure de l’impact branding, dès 20 K€. Les outils développés par Displayce permettent en outre de mesurer l’impact d’une campagne outdoor sur les KPI de branding de votre marque, et ce à partir d’un budget de 20 K€. « Le Brand Lift Survey est un post-test de nouvelle génération », activable au CPM, qui permet de mesurer et de suivre dans la plateforme l’augmentation de quatre items (notoriété, image positive, intérêt et considération), souligne Laure Malergue.

« Le programmatique – qui allie flexibilité, instantanéité et mesure – offre la souplesse et l’efficacité indispensable pour optimiser ses campagnes en temps réel dans un contexte de forte incertitude post-confinement » , conclut la CEO de Displayce. Go Outdoor !

DISPLAYCE, plateforme programmatique dédiée à l’affichage digital (DOOH), dévoile le premier volet d’une série d’infographies sur « Le DOOH en France ». Basée sur une enquête menée auprès d’un panel de 200 utilisateurs actifs de la plateforme*, ainsi que de statistiques diffusées par l’IAB, Mad conseil ou IPG Media Lab, cette infographie vise à livrer quelques données et chiffres clés sur ce média en pleine croissance.

 
Le DOOH, kézako ?
Le DOOH (Digital Out Of Home) est la publicité diffusée sur les panneaux digitaux hors domicile. Intégrés dans le paysage urbain, comme par exemple dans la rue, les stations essence, les autoroutes, les centres commerciaux, les hôtels, les salles de fitness, les 40 000 panneaux digitaux accompagnent les consommateurs dans leurs trajets quotidiens tout au long de la journée.

 
La plus forte croissance en 2017
Selon une étude de l’IREP, le DOOH est le média qui a enregistré la plus forte croissance en 2017. Avec 85 millions d’euros de recettes publicitaires sur la période janvier/septembre 2017, le DOOH affiche +15.5% de croissance, le plaçant en tête des médias historiques tels que la TV, la radio, la presse, le cinéma…

 
Un média impactant
Pour 85% des consommateurs interrogés, les panneaux digitaux contribuent à améliorer l’image d’une marque. Média apprécié par les consommateurs, il a également la cote auprès des annonceurs séduits par ses nombreux atouts : les contenus vidéos innovants qu’il permet de diffuser, le taux élevé de mémorisation constaté, l’engagement auprès des cibles en pleine mobilité.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Displayce compte 35 000 panneaux dans son inventaire, soit + 85% du parc digital français !

 

* Données statistiques issues d’une enquête menée par Displayce du 16 octobre au 15 novembre 2017 auprès de 200 utilisateurs actifs de la plateforme. Enquête menée via un formulaire interactif envoyé par email portant sur « Le marché du DOOH en France ».

 

Pour lire le communiqué de presse, CLIQUEZ ICI

 

DISPLAYCE propose maintenant des Templates : des ciblages prédéfinis pour paramétrer en quelques clics une campagne.

 

Les Templates sont disponibles directement après avoir créé une campagne dans l’onglet prévu à cet effet ou en ajoutant une nouvelle Line item à une campagne déjà existante.

En chargeant un template, le ciblage sélectionné apparaîtra directement dans votre Line item. Vous pourrez ainsi le modifier pour vous adapter parfaitement aux problématiques spécifiques de votre annonceur.

 

[Cas pratique] Le Template “Ski” :
Le Template permet de cibler les amateurs de montagne pendant leurs vacances dans les stations de ski.
1. Géolocalisation : Régions où sont présentes les stations de ski (Alpes, Pyrénées, Auvergne…)
2. Point d’intérêt : Radius de 30 km autour des stations de ski

 

Envie d’essayer ?
Connectez-vous directement sur votre espace personnel DISPLAYCE.

Displayce lance ce mois-ci une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme : une carte interactive pour visualiser en un coup d’œil le reporting de ses campagnes !

 

La fonctionnalité est disponible dans l’onglet « REPORT » puis « BY CAMPAIGN ».

Un système de filtres permet de sélectionner les différentes typologies d’écran, contextes de diffusion, line items, zones chaudes et points de vente pour visualiser en une carte son reporting de manière détaillée et très visuelle.

Envie d’essayer ? RDV sur votre espace.

L’IREP, Kantar Media et France Pub annoncent les derniers résultats du marché publicitaire par média pour la période allant de janvier à septembre 2017.

 

Les 3 trimestres 2017 montrent une baisse des recettes publicitaires nettes des médias et notamment des médias historiques : Radio : -4.2%, TV : -0.3%, Quotidiens nationaux : -9.4%, Magazine : -11.1%…

Seuls 3 médias se distinguent par leur croissance : le Cinéma avec +11.7%, l’ISA (imprimés sans adresse) avec +2.8% et….. l’Affichage Digital avec +15.5% ! La plus forte progression si l’on observe l’ensemble des médias sur la période.

Cette évolution observée depuis plusieurs trimestres permet au média d’atteindre 85 millions d’euros de recettes publicitaires sur la période janvier/septembre 2017.

A cette hausse, s’ajoute la croissance du nombre d’annonceurs de +2% (vs janvier/septembre 2016).

 

Une dynamique positive qui laisse présager une belle accélération de l’affichage digital sur 2018.

 

Pour voir toute l’étude : CLIQUEZ ICI

 

Displayce, 1er DSP (Demand Side Platform) dédié à l’affichage digital (DOOH), annonce l’intégration de l’IMP MULTIPLY dans sa plateforme. Cette norme, élaborée par la DPAA, organisation mondiale référente dans le secteur de l’affichage digital, facilite le calcul de l’audience touchée par une campagne diffusée sur des écrans digitaux. Elle permet d’adapter les protocoles d’achat automatisé élaborés pour le web, à l’une des spécificités majeures du DOOH. Une avancée mondiale pour le marché du DOOH !

 

Des normes pour soutenir la croissance du DOOH

Grâce aux échanges dynamiques au sein de son écosystème et forte d’une collaboration pertinente avec Prohaska Consulting, la DPAA a mis à disposition des acteurs du DOOH en avril dernier, les premières normes pour standardiser l’usage du programmatique dans le DOOH. A l’instar des standards de l’IAB, ces normes visent à faciliter les achats de ce média dont la puissance n’est plus à démontrer. « Nous sommes reconnaissants d’avoir participé à l’élaboration de ces standards, qui encouragent et facilitent grandement les transactions publicitaires entre les acheteurs, les vendeurs et les acteurs de l’ad-tech. » précise Matt Prohaska, CEO de Prohaska Consulting.

 

DISPLAYCE, précurseur dans l’intégration des standards

Un affichage publicitaire en DOOH (PLAY) a la particularité de délivrer en « one-to-many » (une diffusion = plusieurs opportunités de voir la publicité) contrairement au « one-to-one » (une diffusion = une seule opportunité) de l’industrie programmatique traditionnelle. L’IMP MULTIPLY est un coefficient qui permet de rendre compte de cette spécificité. Grâce à cette nouvelle norme, les éditeurs pourront dorénavant indiquer pour chaque écran, le nombre de personnes susceptibles de voir chaque affichage publicitaire diffusé.

« Le marché de la publicité DOOH poursuit sa croissance mondiale et nous nous réjouissons de contribuer à son accélération par la mise en place de standards programmatiques DPAA » précise Barry Frey, Président et CEO de la DPAA. « L’achat programmatique constitue un composant important de l’écosystème publicitaire, que nous sommes réellement ravis d’accompagner dans sa croissance grâce à l’innovation des membres de la DPAA, comme DISPLAYCE. » conclut-il.

 

 

Une accélération dans l’adoption du programmatique

« La DPAA et Prohaska Consulting ont mené un travail remarquable permettant d’accélérer l’adoption du programmatique par tous les acteurs du DOOH. Ces standards et notamment l’IMP MULTIPLY que nous avons immédiatement intégré dans notre plateforme marque une très belle avancée pour le marché du DOOH. Cette norme va nous permettre de travailler en étroite collaboration avec les Publishers pour mesurer le plus précisément possible l’audience de chaque écran et ainsi crédibiliser d’avantage ce nouveau média en fournissant aux Trading desks des données de ciblage toujours plus fiables et des reportings automatisés. » confie Laure Malergue, Fondatrice et CEO de DISPLAYCE.

Acteur impliqué dans le marché du DOOH, DISPLAYCE participera au « New-York Digital Signage week » du 30 octobre au 03 novembre prochain. L’occasion pour le DSP d’échanger et de partager avec ses homologues américains et européens sur ces nouvelles normes et de travailler sur de nouveaux leviers de croissance.

La DSP DISPLAYCE optimise la performance de vos campagnes en ajoutant de nouveaux outils d’aide à la décision à sa plateforme. Ces fonctionnalités permettent notamment l’ajustement automatique de la stratégie d’achat en fonction du budget et l’optimisation de la sélection des inventaires.

 

+ GAIN DE TEMPS
Validation en quelques clics des campagnes.

+ OPTIMISATION DES CIBLAGES
Ajustement de la stratégie d’achat au moment de la validation de la campagne.

+ MAXIMISATION DU POTENTIEL
Nouveaux outils d’aide à la décision.

DISPLAYCE, c’est :
> Un inventaire de 35K panneaux digitaux
> Un accès à + de 12 typologies d’écrans différents
> Un ciblage ultra précis permettant l’achat optimisé au panneau
> Une mise en ligne des campagnes en moins de 48h
> L’activation d’une data unique pour tous les écrans

 

Sept mois après sa levée de fonds, Displayce, 1ère plateforme programmatique dédiée à l’affichage digital (DOOH), est en pleine accélération. Avec à son actif un large inventaire comprenant plus de la moitié des panneaux digitaux en France et 85% des trading desks français (Amnet, Publicis,…) utilisateurs de la plateforme, la jeune start-up ambitionne d’asseoir sa position de leader en France et d’ouvrir sa plateforme au marché européen.

 

Conserver une position de leader en France

Sur les 12 derniers mois, Displayce a réalisé 6500 estimations de campagnes. La pénétration du marché a été rapide ; les annonceurs mesurant bien l’opportunité d’intégrer ce média dans leur plan de diffusion, en complément des autres médias traditionnels. Séduits par la pertinence du ciblage et la rapidité de mise en place des campagnes (moins de 48h), les annonceurs tels que Hôtel F1, Bouygues telecom, Crédit Agricole, EDF ou Intersport ont saisi l’opportunité que le DOOH offrait et ont apprécié son impact. Avec un taux de mémorisation de 30 points supérieurs à un média traditionnel, les panneaux digitaux captent massivement l’attention des consommateurs qu’ils soient en position d’attente ou en pleine mobilité.

 

Développer l’activité en Europe

Le marché de l’affichage digital est en forte croissance en Europe. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne, l’Irlande et la Suisse ont consacré 8 à 31% de leurs revenus d’affichage au DOOH en 2016 et entendent appuyer cette tendance à la hausse en 2017. En nouant en avril dernier un partenariat stratégique avec adsquare, acteur clé de la data d’audience mobile en Europe, Displayce s’est ouvert à ces nouveaux territoires et propose déjà une nouvelle offre qui allie mobile et affichage digital, deux médias de la mobilité très complémentaires.

 

Doubler les effectifs d’ici fin 2017

Pour soutenir la croissance de son activité en France et préparer son déploiement européen, Displayce renforce son équipe commerciale, technique et R&D et recrute des profils débutants comme expérimentés en CDI. Laure Malergue, Fondatrice et CEO ajoute : “Après une phase de consolidation de la plateforme, nous prévoyons de nombreuses évolutions, comme l’ajout de nouveaux partenaires de data ou de nouvelles fonctionnalités de ciblage. Afin de conserver notre position de leader en France et développer la plateforme sur le marché européen, nous allons doubler nos effectifs sur les 6 prochains mois, en passant de 7 à 15 personnes.”

Du 8 au 12 mai 2017, se tiendra le « London Digital Signage Week » organisé par DailyDOOH en plein cœur de Londres. Au programme : une semaine d’événements 100% dédiés au Retail, DOOH, Smart Cities et à l’Affichage Digital.

 

L’équipe de DISPLAYCE participera cette année au « Programmatic Buying and Marketplace Workshop » le 10 mai à 14h pour échanger avec d’autres acteurs du marché sur les bonnes pratiques et tendances dans le secteur de l’achat programmatique.

 
Nous serions ravis de pouvoir vous rencontrer à cette occasion. N’hésitez pas à prendre RDV avec nous : laure.malergue@displayce.com

 
Pour en savoir plus sur cet événement : cliquez ici

Displayce, 1ère plateforme programmatique dédiée à l’affichage digital (DOOH) noue un partenariat stratégique avec Adsquare, leader de la donnée d’audience mobile. Cet accord va permettre, pour la première fois en Europe, d’activer un même segment d’audience pour la diffusion de campagnes sur le mobile et le DOOH.

 

Optimiser l’impact d’une campagne sur une audience ciblée

« Nous sommes partis du constat suivant : 62% des campagnes programmatiques DOOH que nous avons diffusées sont également déployées sur mobile. Pourtant, aucune solution automatisée ne permettait jusqu’ici de créer un unique segment d’audience et de l’activer simultanément dans deux DSP dédiés à ces deux médias. Nos clients souhaitaient pouvoir optimiser leur budget et gagner du temps lors de la création de leurs campagnes cross media » indique Laure Malergue, fondatrice de Displayce.

Le mobile et l’affichage digital (panneaux installés dans les lieux à fort trafic comme les centres commerciaux, les voies routières…) sont deux médias parfaitement complémentaires; ils permettent de capter des consommateurs en mouvement, en dehors de leur domicile, sur leurs trajets quotidiens, en leur diffusant des messages intelligents, adaptés au contexte et au lieu. Il était donc essentiel d’intégrer une technologie capable d’utiliser une Data commune aux deux médias.

 

Qualifier de manière automatisée plus de 30 000 panneaux avec des segments sur-mesure

Grâce à la solution déployée par Displayce et Adsquare, les annonceurs peuvent composer leur segment d’audience sur la plateforme self-service de Data Exchange d’Adsquare en choisissant parmi des milliers d’attributs socio-démographiques, de consommation ou de déplacements, puis l’activer sur le DSP Displayce en ajoutant tous les critères de qualification des panneaux d’affichage, comme les formats, la géolocalisation ou la contextualisation. Les annonceurs peuvent ainsi maximiser la diffusion de leurs campagnes mobile auprès d’une même audience en accédant à un nouvel inventaire DOOH (+ de 30 000 panneaux digitaux).

Pour Vincent Tessier, VP Demand EMEA d’Adsquare : « Le mobile est le média de la mobilité par excellence, et les synergies avec l’affichage extérieur sont évidentes. Nous sommes ravis de cette intégration avec la technologie Displayce, qui rend désormais simples et accessibles les activations couplées entre DOOH et Display mobile. Nous pensons que cette première en Europe est un pas en avant pour notre industrie et pour l’avènement du programmatique omnicanal. »

DISPLAYCE, spécialiste du programmatique dédié à l’affichage digital, lève 850 000 euros pour accélérer son développement technologique. La start-up va recruter de nouveaux collaborateurs.

 

Aujourd’hui, seulement 8% des revenus publicitaires générés en France par l’affichage sont issus du numérique, contre 31% en Grande-Bretagne et 40,8% aux États-Unis.

Un retard auquel souhaiterait remédier DISPLAYCE avec sa plateforme de publicité programmatique dédiée à l’affichage digital. Fondée en 2014 par Laure Malergue et Marie Gaestel, celle-ci permet ainsi aux annonceurs de mettre en place des campagnes géolocalisées et contextuelles, grâce à un inventaire de 28 500 panneaux numériques présents dans les centres commerciaux, les commerces de proximité et les voies routières françaises.

La jeune pousse annonce aujourd’hui avoir bouclé un premier tour de table de 850 000 euros auprès des fonds 3A Venture, Boss Corp, et Finaqui, mais également d’Aquitaine Amorçage, de la Région Nouvelle-Aquitaine, de Bpifrance et de ses investisseurs historiques Bordeaux Unitec et Aquitaine Développement Innovation.

Une première enveloppe qui permettra à DISPLAYCE d’accélérer le développement technologique de sa plateforme pour, à terme, en donner l’accessibilité à l’ensemble de l’écosystème programmatique. Aujourd’hui composée de 7 collaborateurs, la startup compte ainsi recruter 5 nouveaux profils d’ici début 2017 afin d’accompagner ce développement.

La version bêta de DISPLAYCE, lancée en 2016, a déjà attiré une dizaine de réseaux qui ont confié à la startup la commercialisation en programmatique de leur inventaire. Ses 28 500 panneaux digitaux représentent une opportunité de 21 millions de contacts par jour, précise la jeune pousse. »

hotelF1, premier réseau d’hôtels low cost en France et marque du groupe AccorHotels a lancé son opération Instagram « CityTrip » en affichage physique.

Le dispositif 100% programmatique imaginé par hotelF1 et Amnet, prévoit une diffusion ciblée en affichage digital (DOOH), ainsi qu’une diffusion mobile autour des hôtels de la chaîne et une mesure du trafic physique amené dans les hôtels post-campagne.

« Nous sommes très heureux d’inaugurer cette première en France pour la marque hotelF1. Recherchant constamment des dispositifs plus agiles et innovants pour mieux adresser nos clients et futurs clients, ce dispositif nous a séduits dans la mesure où il nous permet de faire vivre notre opération CityTrip sur un nouveau media alliant impact et ciblage », déclare Laura Degracia, Responsable Marketing Digital d’hotelF1.

« hotelF1 dans son ADN et ses partis pris publicitaires, était le parfait premier annonceur pour ce premier test DOOH programmatique. Cette collaboration est d’autant plus smart et excitante que le dispositif imaginé couple à la fois affichage digital et activation mobile, et tout cela en mesurant le trafic physique généré post-campagne. Nous avons hâte de partager les premiers résultats », ajoute Marie Le Guevel, Directrice Générale d’Amnet.

« Nous remercions Amnet et hotelF1 pour leur confiance en notre technologie pour cette campagne, dont nous sommes sûrs qu’elle fera un best case sur le marché publicitaire », conclut Laure Malergue, CEO et Fondatrice de Displayce.

Laure Malergue est la fondatrice de DISPLAYCE. L’entreprise est une DSP qui met à disposition à la vente programmatique un inventaire de 26000 écrans numériques en France au sein de cinq réseaux d’affichage intérieur et extérieur. Sa solution est opérationnelle depuis début 2016.

 

Qu’apporte le programmatique à l’affichage extérieur digital ?

Le programmatique permet d’abord de cibler une audience grâce à l’automatisation et au temps réel. Il permet aussi d’étendre le terrain de jeu des agences en leur proposant des typologies de réseaux différents qui couvrent la cible de leurs annonceurs. Dans l’affichage extérieur, il y a les très grands réseaux, qui ont une partie de leur parc digitalisé, et les pure players, comme ceux qui sont adossés au système d’encaissement des buralistes, aux stations essence ou les sociétés qui possèdent un parc d’écrans dans les bars et les restaurants. Le programmatique va donc permettre d’acheter des espaces différents, mais aussi de rendre les messages plus intelligents, en les ciblant selon la météo ou un résultat sportif par exemple, et en conditionnant l’achat. Le programmatique permet également de mesurer et de faire remonter des données en temps réel.

 

Qui sont les annonceurs ciblés ?

Tous les annonceurs qui ont des problématiques de zone d’attractivité physique ou de ciblage tactique autour de points d’intérêt: nous avons, dans notre base géolocalisée, 80 000 points d’intérêt comme des cinémas, des écoles, des musées, etc. Il s’agit donc souvent d’agences de voyages, d’agences immobilières, de chaînes de magasins, ou de marques qui organisent un événement dans une ville. Nous avons par exemple travaillé avec un promoteur immobilier qui souhaitait cibler les zones se trouvant à 1,5 km autour de ses nouveaux programmes. La publicité affichait le nom du programme et sa localisation. Il n’y a pas de prérequis technique au programmatique de la part des annonceurs: en général, ils nous fournissent un budget, une période et une idée de géolocalisation. S’ils veulent une campagne autour de leur magasin, ils doivent seulement nous communiquer leurs coordonnées GPS. Ensuite, ils n’ont qu’à fournir une création, que nous pouvons nous-mêmes décliner pour qu’elle s’adapte à toutes les tailles d’écran d’affichage.

 

Le marché est-il aujourd’hui structuré ?

C’est un marché qui émerge : en France, seul 8% de l’affichage est digitalisé mais connaît une croissance de 25% par an selon l’Irep. Mais selon une étude de la Digital PlaceBased Advertising Association (DPAA), c’est le média traditionnel qui connaîtra le plus fort taux de pénétration du programmatique : à 40% en 2018 contre 17% pour la TV. Le marché commence à se structurer, nous avons par exemple mis en place un système de CPM pour l’affichage, qui prend en compte la taille de l’écran, son audience et la qualité de son emplacement. Jusqu’ici, l’affichage était acheté par pack, par exemple le pack “Ile-de-France”, sur une période donnée. Notre technologie permet désormais de comptabiliser les impressions délivrées sur chacun des écrans, et donne ainsi la possibilité aux annonceurs d’acheter de manière unitaire. Nous travaillons aussi sur un CPM “contact” (qui comptabilise le nombre de personnes exposées à la publicité). Un nouvel écosystème est donc en construction: dans un système où il n’y a pas d’appels à cookies, nous devons recréer les outils du programmatique et adapter le protocole open RTB, qui n’est pas transposable directement. Nous sommes partie prenante de la structuration d’un écosystème programmatique dédié à l’affichage digital qui fera cohabiter des acteurs spécifiques et les acteurs existants issus du web.

Le Trading Desk Amnet a décidé de tester en avant-première le ciblage Data proposé par Adsquare via la connexion de centaines de segments à la plateforme d’achat programmatique DOOH, DISPLAYCE. La plateforme, qui propose un inventaire disponible de 26 000 écrans en France au sein de cinq réseaux d’affichage non communiqués, permet de piloter en programmatique des campagnes géolocalisées et contextuelles.

Amnet pourra cibler des audiences en fonction des centres d’intérêt, typologies de lieux, points de vente et de coupler des diffusions multi-écrans, avec notamment les écrans mobiles. « C’est une avancée technologique que nous attendions depuis longtemps et DISPLAYCE offre enfin la solution que nous recherchions. Les réseaux d’affichage sont évidemment très enthousiastes, nous étions depuis de longs mois en discussion avec plusieurs d’entre eux pour trouver une solution technique stable en programmatique, c’est aujourd’hui complètement le cas », indique Marie Le Guével, Directrice générale d’Amnet. Posterscope, le réseau spécialisé en communication extérieur du groupe Dentsu Aegis Network, accompagnera Amnet dans la recommandation et le déploiement de ces nouveaux dispositifs.