Après 2 ans de R&D, la plateforme Demand-Side Plateforme experte du Branding DOOH dévoile 5 avancées technologiques pour répondre aux besoins de réactivité, de compétitivité et d’efficacité des marques qui se tournent de plus en plus vers ce média à très fort impact.


« Dans une période post-confinement où les Français cherchent à renouer du contact social, les marques ne peuvent se contenter de communiquer uniquement sur les écrans personnels», estime Laure Malergue, fondatrice et CEO de Displayce, la première DSP intégralement dédiée à l’affichage digital. « Pour donner vie à une marque, incarner des valeurs sociétales, il est indispensable de communiquer dans la rue, là où les gens interagissent directement entre eux ».


Forte de ses cinq années d’expertise dans le domaine du digital out of home (DOOH), Displayce propose en cette rentrée 2020 cinq avancées technologiques qui rendent le programmatique DOOH incontournable.


  • Des inventaires mondiaux, en RTB. « Je suis fière de proposer à mes clients des inventaires conséquents, premium et mondiaux en real-time bidding (RTB) », se réjouit Laure Malergue. Les inventaires de Displayce réunissent 90 réseaux d’affichage dont les plus grands acteurs mondiaux de la communication extérieure (JCDecaux, Clear Channel, Exterion Media, Primesight, Lamar…) soit 95 000 écrans aux Etats-Unis, Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne… et, bien entendu, en France (1/3 du total). « Nous avons ouvert plus de 200 deals privés afin de permettre un achat instantanée dans notre Private Marketplace », complète Laure Malergue.
  • Des CPM Vidéo sur le DOOH, vraiment compétitifs. « Avec un CPM Impression de 7,23 €, l’affichage digital est plus compétitif que la TV connectée (18 €) et même que la vidéo (9,54 €)», souligne la fondatrice de Displayce.
  • Des messages en live, « at scale », sans développements spécifiques. Displayce offre une solution de triggering qui permet à l’annonceur d’acheter de l’espace uniquement pendant ses moments clés. Une société de livraison de repas à domicile peut ainsi communiquer dès que le trafic routier est saturé ou un sponsor dès que son équipe marque un but… Via le Dynamic content optimization (DCO, optimisation dynamique des campagnes), l’annonceur peut aussi modifier une partie du message en live (par exemple, en retail pour communiquer sur la disponibilité des produits et leurs prix). 
  • Une suite de reporting, rendant le DOOH mesurable. Displayce permet de suivre en direct la livraison de sa campagne. Partant du constat que « toutes les impressions ne se valent pas en affichage », les 30 000 écrans digitaux référencés en France se voient attribuer une note (Displayce Quality Score) en fonction de critères (tels que la surface réelle de diffusion, la densité d’écrans à proximité ou la qualité du contexte…) vérifiés sur plus de 150 campagnes sur le terrain depuis 3 ans.
  • Une mesure de l’impact branding, dès 20 K€. Les outils développés par Displayce permettent en outre de mesurer l’impact d’une campagne outdoor sur les KPI de branding de votre marque, et ce à partir d’un budget de 20 K€. « Le Brand Lift Survey est un post-test de nouvelle génération », activable au CPM, qui permet de mesurer et de suivre dans la plateforme l’augmentation de quatre items (notoriété, image positive, intérêt et considération), souligne Laure Malergue.

« Le programmatique – qui allie flexibilité, instantanéité et mesure – offre la souplesse et l’efficacité indispensable pour optimiser ses campagnes en temps réel dans un contexte de forte incertitude post-confinement » , conclut la CEO de Displayce. Go Outdoor !